fbpx
Subversifs symbol

Crème de menthe Éva

Menthe poivrée et thé du Labrador

750ml - 24% alc./vol.

Non, ce n'est pas la crème de menthe de ta grand-mère.

Produite d’un assemblage naturel de menthe poivrée, d’alcool de grain et de thé du Labrador, la crème de menthe verte Eva est un incontournable pour tout bar maison québécois qui se respecte. Loin de l’image qu’on garde des crèmes de menthe de nos ancêtres, sans pour autant nier ses racines, Eva se veut une expression riche et équilibrée de notre terroir qui se déploie tout en fraîcheur.

EVA CIRCÉ-CÔTÉ

1871-1949

Journaliste, poète, dramturge, militante féministe mais aussi bibliothécaire, nous devons à Eva Circé-Côté la création de la première bibliothèque publique de Montréal. Dès un très jeune âge, elle démontre un grand manque d’intérêt pour les tâches de la vie ménagère traditionnellement attribuées aux femmes à l’époque. Grande femme de lettre, elle écrit pratiquement toute sa vie, allant même jusqu’à utiliser des pseudonymes afin de critiquer et faire avancer la cause de l’éducation, de l’alphabétisation et de l’émancipation des femmes sans mettre en péril les diverses positions importantes qu’elle occupera au cours de sa vie. Elle fonde également plusieurs journaux et se battra pour stopper l’ingérence du clergé dans la sélection du matériel disponible dans les bibliothèques. Elle soulève une fois de plus l’ire du clergé en fondant et en dirigeant le Lycée des jeunes filles, un établissement d’enseignement à vocation laïque qui offre une éducation moderne aux jeunes filles de l’époque, qui n’ont pour la plupart d'accès à de l’enseignement teinté de biais religieux. Pionnière, femme de tête et révolutionnaire, Eva Circé-Côté se bat jusqu’à son dernier souffle pour les causes qui lui tiennent à coeur, faisant fi des moeurs de l’époque et inspirant toute une génération de femmes à faire tomber les barrières en prenant leur juste place dans la société québécoise.

Recettes associées